Manque de vaccins contre la Covid󈚷

Lettre ouverte au Ministre des Solidarités et de la Santé

Manque de vaccins contre la Covid-19 | Lettre ouverte au Ministre des Solidarités et de la Santé à Eu le 18 Janvier 2021

Publié le 19 janvier 2021
 
Manque de vaccins contre la Covid-19
Lettre ouverte au Ministre des Solidarités et de la Santé
 
Monsieur le Ministre,
La vaccination contre la Covid-19 représente un enjeu majeur dans la lutte contre la pandémie en cours, mais le manque de doses de vaccin nous expose au risque de ne pouvoir y répondre.
 
Conscient de la nécessité d’accélérer la campagne de vaccination des personnes les plus exposées et les plus à risque de développer des formes graves de la maladie, le territoire s’est mobilisé pour qu’un centre de vaccination s’appuyant sur son centre hospitalier de proximité puisse être ouvert dans les délais imposés – pourtant excessivement courts – et malgré les recommandations arrivant au compte-goutte.
 
Cette réactivité n’aurait pas été possible sans un partenariat accru et une forte mobilisation des professionnels de santé, qu’ils soient hospitaliers ou libéraux, et des collectivités territoriales.
 
Alors que notre population se montre d’ordinaire réticente envers la vaccination, les créneaux ouverts pour se faire vacciner contre la Covid-19 ont été pris d’assaut. Malgré les dysfonctionnements de Doctolib et de la plateforme téléphonique régionale surchargée, alors que le centre de vaccination s’ouvre ce jour aux personnes âgées de plus de 75 ans et à celles ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19, il n’y a déjà plus aucun créneau horaire disponible et, faute de vaccin, nous ne sommes pas autorisés par l’Agence Régionale de Santé à en ouvrir d’autres pour répondre à la demande.
 
Aussi, avec la baisse de production annoncée par les laboratoires Pfizer/BioNtech, nous craignons que la situation ne s’améliore pas et que l’annonce de l’accélération de la vaccination contre la Covid-19 ne soit en réalité qu’un effet non suivi de mesures concrètes.
 
Nous vous demandons solennellement une amélioration du dispositif.
 
Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de notre haute considération.
 
Le Président,
Maire de Flocques,

 

 

 

 
𝗘𝗱𝗱𝗶𝗲 𝗙𝗮𝗰𝗾𝘂𝗲